Présentation

  • : Funny Boots Country 50
  • Funny Boots Country 50
  • : Association de Danse country (50) les sorties: bals,concerts,festivals,cours,initiations,animations...
  • Contact

web&print conseil

Web & Print Conseil, Spécialiste de la création de sites web en IDF, val de marne, 94, Vincennes

28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 12:24

Voici l'intégralité d'un document joint lors d'une discussion sur le forum de country France .

                                               "country ou  line dance"

Si je montre ce document, avec l'accord de l'auteur,c'est pour vous donner matière à reflexion!


Bonne lecture!!

merci B



C’est la première fois que j’interviens sur ce forum, mais actuellement il me semble nécessaire de remettre quelques pendules à l’heure. Même si je sais d’avance que je vais me faire quelques ‘amis’… Et je prie tout le monde de m’excuser de la longueur de ma tartine mais, promis juré, elle sera la seule, l’unique, la dernière du genre. Arrivé à la dernière ligne, j’aurai vidé mon sac !

 

Une précision : J’ai 50 ans passés et ne peux plus être considéré comme un ‘jeunot’. Oui, j’aime la musique country (pas tout). Oui, j’aime la line dance (pas tout non plus). Mais ce n’est pas une raison pour mélanger les pommes et les poires.

_____________________________________

 

Country et Line dance : A l’attention des intégristes (voir définition dans le Larousse) de tout poil qui parlent et condamnent, parfois en totale méconnaissance de cause… Et à tous les autres qui souhaitent (et auront la patience de) me lire. Je ne demande à personne de me croire sur parole mais insiste pour que les sceptiques vérifient auprès de sources fiables. Donc, puisque je vais parler de musique country (américaine), les sources sûres ne sont pas pour moi des français, belges, lapons ou japonais qui croient bien que…, ayant passé une semaine aux USA. Ou n’y ayant jamais mis les pieds. Mais ayant entendu dire que… S’il vous plait, adressez-vous aux premiers intéressés, renseignez-vous auprès d’américains vivant en Amérique. Et peut-être même dans un des Etats du sud des USA où la country est la plus populaire. Mais n’oubliez pas que la country d’une région n’est pas nécessairement celle d’une autre.

 

Si vous le permettez, quelques questions.

 

1°/ Qu’est ce que la musique country ?

 

Je défie quiconque d’en donner une définition exacte (tout comme : qu’est ce que le jazz ?). Ce n’est en tout cas pas un style de musique, la country en englobe une grande quantité: elle est née dans les Appalaches au 18ème siècle, puis au Texas et en Virginie, avant de se répandre, et est issue de différents courants musicaux traditionnels, principalement blancs européens, dont le celte, le français, etc. C’est ce que l’on appelle communément le Old Time ou Hillbilly.

 

Puis vint le temps des convoyeurs de troupeaux et le Cowboys Song. Pendant ce temps naissaient le Cajun en Louisiane, le Yodel d’origine tyrolienne, etc. Ensuite, entre les années 30 et 40 apparurent le Western Swing, le Hillbilly Boogie, le Honkytonk, le Bluegrass, et j’en passe… Dans les années 50, ce fut le tour du Rockabilly, du Truck Drivin’ Song créé à l’intention des routiers.

 

La musique country n’a donc pas cessé d’évoluer en englobant de nouvelles tendances au fil du temps. Ainsi sont nés, parmi d’autres, le Nashville Sound (créé par Chet Atkins, et se rapprochant quelque peu de la pop), le Country Rock (Byrds, Creedence, Grateful Dead, Eagles), le Southern Rock (ZZ Top, Lynyrd Skynyrd, Charlie Daniels), la New Country. Avec l’an 2000 arrivèrent l’Americana (Handsome Family, Ryan Adams) et le Red Dirt (Stoney Larue, Kevin Fowler), plus proches des jeunes, plus accessibles pour eux. Et au milieu des années 90, des groupes tels le fictif suédois Rednex (leur version du morceau folk (oui, folk) Cotton Eyed Joe) ont créé ce qu’il est convenu d’appeler la Techno Country - et est reconnue comme telle par beaucoup aux USA (il y a là aussi des traditionalistes refusant toute évolution) qui sont quand même, faut-il le rappeler, le berceau de la country et où l’on doit un peu savoir ce qui est, ou non, de la Country. (N.B. Cette ‘techno’ country, parfois appelée urban country, n’a du reste pas grand-chose à voir avec la ‘vraie’ techno pure et dure des jeunes, si ce n’est la prédominance dans le mix de la grosse caisse - ce qui est idéal pour avoir une bonne assise pour la danse rythmique - et du jeu typique du hihat).

 

Ce courant musical, n’en déplaise à certains, fait donc bien partie de la musique country actuelle, même s’il n’en représente qu’un pourcentage limité. Il en est ainsi de la version de Take Me Home Country Roads du Hermes House Band (quel club de line dance country n’a pas dansé sur les deux titres précités ? Et sur le superbe Spirit of the Hawk, encore de Rednex, bien qu’il ne s’agisse pas ici de ‘vraie’ country, puisque inspiré de la musique indienne). Et de Achy Breaky Heart version Red Setter !

 

C’est le droit absolu de tout un chacun de ne pas aimer, mais non d’affirmer des contrevérités en réfutant qu’il s’agit bien de Country. Ni de dénigrer la valeur d’une interprétation : je reconnais le talent de Billy Ray Cyrus et de ses collaborateurs, et apprécie leur version de Achy Breaky Heart, mais avoue également que celle de Red Setter est nettement plus entraînante à (line) dans(c)er… Et elle est interprétée avec talent (que celui qui n’est pas d’accord écoute et reproduise devant moi par exemple le jeu du fiddle. Ce n’est certainement pas un manchot qui a joué cela) !

 

Personnellement, je n’aime pas Jimi Hendrix, mais il ne me viendra jamais à l’idée de dire que ce qu’il a fait ne vaut rien, que c’est moche, ou qu’il ne savait pas jouer… (Ceci toutes proportions gardées. Hendrix a créé un style et influencé l’histoire de la musique, Red Setter, non, jamais. Là je suis d’accord).

 

Refuser l’évolution actuelle de la musique country, c’est contester celle de la musique classique et la limiter à Bach, Beethoven et Chopin en niant l’existence des compositeurs contemporains, qui ont d’autres recettes et écrivent autrement que les précités.

 

Encore une chose : quel danseur de line dance country, s’il pratique depuis quelques années, ne s’est pas éclaté sur Man ! I Feel Like a Woman de Shania Twain, sur Sin Wagon des Dixie Chicks ? Ces gens-là seront-ils surpris d’apprendre que les artistes en question ne sont en général pas considérés aux USA comme faisant de la country, mais bien de la variété ?! Et ceci nonobstant le fait que les arrangements de la version américaine de l’opus de Shania ‘Come on Over’ par exemple sonnent beaucoup plus ‘country’ que ceux de la version diffusée en Europe ou de celle vendue en Asie (vérifiez auprès de country’ lovers américains avant de vous emballer. Elle l’a d’ailleurs confirmé elle-même à un journaliste européen  "Je ne fais pas de la country, je chante pour tout le monde")… Que Dire Straits (Sultans of Swing, Walk of Life, Cannibals) est un groupe anglais… de rock ?! Que les Blues Brothers (Last Night) font du blues et de la soul ?!! Que Mavericks fait de la Tejano Music ou Tex-Mex qui, d’après certains (pas tous) spécialistes US de la country, est de la pop-folk et ne peut donc pas être de la country, puisque issue du Corrido et du Mariachi hispano-mexicains (mâtinés de musiques folkloriques d’Europe centrale). Le Mexique étant par surcroît un pays et possédant une culture ‘ennemis et donc opposés’, à l’époque héroïque des débuts de la dite country ?!!!

 

P.S. Que l’on ne me parle surtout pas ‘d’état d’esprit country’. Ceci est une pure vue de l’esprit inventée par certains, ici en Europe. Qui ne doivent certainement pas beaucoup connaître l’Amérique et sa foultitude d’américains moyens, tous différents, avec leurs mentalités, leurs manières de penser - au pluriel, il y en a autant que d’Etats, de races, de cultures. Riches, pauvres ? Citadins, campagnards ? Un habitant des bayous ne pense pas comme un natif de Nashville, qui lui ne raisonne pas comme un autochtone de Dallas. Elles sont à la base totalement différentes de la mentalité européenne (où la même remarque s’impose du reste). Et si l’on remonte aux sources, l’état d’esprit serait plutôt porté vers le canon et le revolver que vers la grande paix universelle ! La (les) musique(s)  country est (sont) de la musique, donc un art, pas un état d’esprit. Point.

______________________________________________

 

2°/ Qu’est-ce que la Line Dance ?

 

En bon français, la danse en ligne. D’abord, au risque d’en faire bondir certains, elle n’a pas attendu l’Amérique et la musique country pour exister, on en a fait de tous temps.

 

Pour en revenir à ce qu’il est convenu d’appeler la line dance, celle-ci est née aux USA pendant la guerre de 40-45. Elle répondait alors à un besoin. En effet, beaucoup de femmes se retrouvant seules (et entre-elles) - leurs maris et fils étant aux combats en Europe ou en Asie – on a pensé à (re)créer un type de danses avec des chorégraphies ou il n’était pas besoin d’avoir un cavalier. Où dix femmes pouvaient danser avec un ou deux hommes… ou sans homme du tout. Ce n’est pas plus compliqué que cela ! Et c’est donc un phénomène encore relativement récent (naissance de la Country au 18ème siècle, soit plus de deux cents ans, de la line dance il y a environ 65 ans).

Comme ceci se passait aux USA, on a naturellement dansé sur de la musique du pays, de la country… Après une perte d’intérêt, la line dance redevint à la mode dans les années 80.

Une remarque en passant : une chorégraphie est créée en fonction d’un titre et d’une interprétation précis. Il est donc indispensable que cette version de ce morceau soit jouée pour que les danseurs puissent exécuter la chorégraphie qui y correspond. Même si parfois elle s’adapte vaille que vaille à autre chose. Et c’est d’ailleurs là qu’est le vrai coup de génie de la line dance : alors qu’un danseur de valse, de tango, de (mettez ce que vous voulez) exécutera toujours les mêmes pas et mouvements, à quelques variantes près, il y a en line dance autant de danses (chorégraphies) différentes que de morceaux joués. Donc pas de lassitude et elle s’adapte à tous les styles.

 

Mais si la musique country, ainsi que démontré plus haut, ne peut être cataloguée comme étant un ‘style’ de musique, la line dance est bien une méthode, un type de danses. Qui n’a pas été conçu au départ pour être une danse country (ce qu’elle n’est pas puisque étant une méthode), mais pour permettre à des personnes seules de danser, de s’amuser… Non d’écouter de la - ou de ‘se sentir’ - country. Et personne n’a jamais dit ou écrit que la line dance ne peut être dansée que sur de la country, DOIT être dansée sur de la country, même si les premières chorégraphies ont été imaginées sur des morceaux country, même si la line dance est populaire aux USA sur de la country, même s’il est donc logique de ‘line dancer’ entre autres (surtout ? Mais donc pas uniquement) sur de la country. PERSONNE !!!

 

Cela reviendrait à dire que l’on ne peut danser la valse (qui elle est bien une danse précise, pas une méthode) que sur du Strauss, puisque c’est sur sa musique qu’elle a été créée, mais certainement pas sur du musette ou de la… country !

 

Ou mieux encore, qu’on ne peut pas danser la valse - à trois temps - sur du Strauss, puisque existaient avant d’autres danses à trois temps, dont une… en ligne, le menuet. En suivant cette argumentation, je répondrais donc à la personne qui a demandé si l’on allait pas commencer à faire ‘du ballet country’, qu’on ne peut effectivement danser les morceaux à trois temps - donc même les valses purement country traditionnelles - que sur une chorégraphie de menuet ! Qui sont bien des pas de danse en ligne… Ceci est un raisonnement par l’absurde.

 

Par ailleurs, je rappelle que les plus ‘extrémistes’ des line dancers country ne rechignent pas à venir sur la piste pour un Shania Twain, un Dire Straits, une Chill Factor, un Mavericks (?), voire un Lord of the Dance (musique traditionnelle irlandaise et donc non country - l’Irlande n’est pas un Etat d’Amérique - même si cette musique est une des bases de la dite country), un Seminole Wind de John Anderson (certes superbe, mais d’inspiration indienne et donc encore une fois non country ‘pure’) et ne trouvent rien à y redire… Mais crient au scandale quand on leur parle d’un techno country (un courant de la country actuelle) ! Ces gens ne devraient-ils pas se limiter au quadrille Square Dance qui, lui, est vraiment de la vraie danse country traditionnelle garantie pur jus 100 % (je ne dénigre pas et apprécie voir danser des Old timers qui, eux, sont honnêtes dans leurs choix. Mais je pose la question).

 

Une dernière chose. Quand des line dancers dansent en couples, ils ne font plus de la line dance, puisqu’ils sont… en couples !

 

Conclusion

 

Donc, ou on aime écouter de la country et on va assister à des concerts country. On s’est fourvoyé en allant à un bal de line dance. A voir le public clairsemé pendant de tels concerts, ces gens sont une minorité dans nos régions.

 

Ou on est dans un club de Old Timers. Là, on y parle et danse (en couples, ou évidemment à quatre pour les quadrilles) country traditionnelle. Pas question ici de line dance et autres nouveautés ‘révolutionnaires’. On y porte des robes et des costumes tout aussi traditionnels. Et c’est très beau à voir ! Mais le forum s’appelle bien ‘line dance club’ et ces gens sont donc ici hors du débat.

 

Ou bien encore on fait partie d’un club de line dance country et on ne peut logiquement qu’y danser en ligne et jamais en couples, sur de la pure country. Exit Shania, Dire Straits et bien d’autres que je n’ai pas cités, tel Robert Palmer qui est un chanteur anglais de blues et de rock-funk - avec ses titres Addicted to Love et Bad Case of Loving You - Doctor Doctor. Et encore El Simbolo, groupe espagnol, avec son ‘tube de l’été’ Levantando Las Manos (il est d’ailleurs remarquable qu’aucun ‘bien pensant country’ ne s’indigne vertement quand quelqu’un en demande la chorégraphie. Les tubes espagnols de l’été seraient-ils repris ipso facto dans le répertoire traditionnel country ?) puis maintenant avec Un Dos Tres. Mais d’accord pour la techno country, puisque c’est de la country. Et si on n’aime pas (on est libre bien sûr), on laisse danser ceux qui aiment et on va au bar prendre un rafraîchissement, ça va durer trois minutes.

 

Ou alors il s’agit d’un club de danses country (et) line dance (notez la différence). Ici, on garde la country (y compris donc les danses en couples et la techno country) et on fait revenir Shania, Marc, Robert, et les autres. Et les espagnolades si on veut. A voir la foule lors de telles réunions, c’est ici que l’on trouve la majorité. Du moins encore une fois dans nos contrées. Libre ici aussi à chacun de danser ce qu’il aime et d’aller prendre l’air de temps en temps (N.B. à l’attention de certains qui ne seraient de toute évidence pas à leur place dans ce troisième groupe : cela calme les esprits, permet d’y voir plus clair et remplace avantageusement le clystère tant employé à l’époque du menuet).

 

Et si même quelqu’un crée une belle chorégraphie line dance sur un titre de Zucchero ou d’Elena Paparizou, pourquoi se refuser le plaisir de la danser ? Le principal n’est-il quand même pas de passer un bon moment ensemble ?

 

Ouf, fini. Sans rancune. Countryment quand même

 

B

Partager cet article

Published by outlaw-women - dans discussions
commenter cet article

commentaires

je valide, j applaudi 16/05/2013

Merci.... Merci!!!!!! 12 ans de danse et le meme constat navrant. Mon probleme etant que je suis plus fan des stars new country du moment, de rock en passant du pop au hard voir metal, et des musiques ethniques traditionnelles (dont la musique irlandaise et son tap dance.... :) que la pop europeenne choisie par les choregraphes adulees et largement representees, professionnelles et sponsorisees qui font que je danse de moins en moins, que je me retrouve a faire de la zumba ou de la danse de salon plutot que de vibrer. Je n ai pas une ame de pedagogue ni la passion d initier des gens et encore moins de soif de reconnaissance en ayant des admirateurs devoué a ma pratique donc il est difficile de continuer a prendre beaucoup de plaisir a depenser autant pour danser sur des playlist mp3, en ayant des groupes bas de gamme dans les festivals et delta permanent de 20 ans dans les esprits des contry addicts. Je ne sais plus trop quoi faire et me sens bien souvent seule dans cette mouvance qui se veut siiii.... Ouverte et accueillante...
Je nai pas le courage de m engager pour faire bouger les choses c est vrai, mais deja d en temoigner et de lire ca, ca fait du bien. Et si une jeune et tres jolie danseuse pro Autre miss R. mc E. (qui est parfaite hein je ne denigre pas...) voir beaucoup d autres pouvaient percer en europe et au japon pour faire vibrer les ames rock pour rider sur le dance floor, le je pense que je revivrais, que l envie d avoir envie (comme dirais un poete francais) renaitrais en moi. Apres la tartine, le nutella, merci!!! J ai 27 ans et jai tjs ete la plus jeune des pratiquants lambda, ou la plus vieille de la generation des enfants des pionniers francais qui sont champions de la discipline et qui m ont mis de cote par leur manieres ellitistes (oui il y a comme une soupcon de rancoeur saupoudrée sur la tartine). Les usa je pratique des que je peux et aucun etat ne m a deplu, allez voir vous comprendrez!! Mais je vous previens, le retour au gloubiboulga country line francais va etre difficile et les concerts bien fades ^^. Bonne soiree a tous et bons bals!

Country13 28/09/2013

Bien dit

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog